Tout le monde peut trouver son bonheur avec la cuisine japonaise. Les végétariens ne sont pas délaissés.

La gastronomie japonaise leur réserve même des plats uniques et délicieux. Zoom sur trois plats végétariens venant tout droit du pays du soleil levant.

Trois plats végétariens à la nippone

La soupe miso

La soupe miso est un plat typiquement japonais. Elle a pour base le bouillon dashi, qui s’obtient par mise en ébullition de l’eau, des algues konbu et des bonites séchées (katsuobushi). Au lieu de préparer vous-mêmes votre dashi, vous pourrez directement les acheter sous forme déshydratée dans les épiceries.

Le liquide ainsi récupéré recevra les autres ingrédients pour la préparation de la soupe miso. Ce sont le tofu, les feuilles d’algues wakamé et le miso. Ce dernier n’est autre que de la pâte de soja fermentée et salée. Il est également possible d’apporter votre touche personnelle à ce plat.

Pensez à ajouter des herbes finement coupées ou des rondelles d’œufs durs.

Le dango au tofu

Le dango au tofu

Les « dango » sont des boules de pâte de riz qu’on retrouve en brochettes la plupart du temps. Traditionnellement de couleur rose-blanc-vert, ils font plaisir à voir et sont très succulents. Il ne faut pas grand-chose pour préparer ses dangos.

Il suffit d’avoir de la farine de riz joshinko, de la farine de shiratama-ko (farine de riz gluant), du tofu, du sucre, du thé matcha pour la coloration verte et du colorant rose. Les dangos se dégustent tant qu’ils sont encore chauds, en dessert. Ils sont accompagnés d’une sauce sucrée/salée concoctée avec de la sauce soja, du sucre et de l’eau.

Le yasai tempura

Le yasai tempura

C’est un plat de légumes frits. Tous les légumes y passent: des aubergines, du potiron, des patates douces… Pour apporter une odeur particulière, n’hésitez pas à ajouter des feuilles de menthes ou de shizo. Il faut tremper les lamelles de légumes dans de la pâte à tempura avant d’être glissées dans de l’huile bouillante à 160°C.

Elles doivent être dorées et croustillantes. L’yasai tempura se mange avec un bol de riz et du tetsuyu (sauce à base de soja et de gingembre).